Le petit Dojo

:: Genèse ::

Le petit Dojo C'est l'extraordinaire affluence des pratiquants lors des cours de Judo et d'Armes prodigués au " Grand Dojo " qui poussa notre Groupement à s'engager dans la restauration d'une deuxième salle d'entraînement. D’abord d’apparence vétuste, ce deuxième espace fut aménagé (avec grands efforts !) par le Fondateur et enseignant principal, Bernard Wirz, mais aussi par les moniteurs et bon nombre d’élèves motivés. Le résultat est réussi à tous points de vue, et ce lieu, que nous appelons communément « Le Petit Dojo », remplit sa fonction depuis l’année 2004.

:: Idéal ::

Il faut préciser que cette extension répond à un idéal que le Fondateur de l'Ecole BDSK avait depuis la construction même du " Grand Dojo ". Ainsi la création d'un " Institut de Recherche " venant compléter les cours coutumiers : un lieu où un travail plus spécifique, plus individuel, plus personnalisé est rendu possible ; un endroit qui, propice à la pratique certes, l'est aussi pour l'étude théorique (qui se rapporte aux arts martiaux, mais encore à tout ce que voudront bien les étudiants de l'Ecole BDSK !).

:: Notre " Institut de Recherche " ::

Les 70m2 de surface, dont la moitié est constituée d'un plancher susceptible d'accueillir les pratiquants d'Armes, permet des pratiques aussi diversifiées qu'elles sont nécessaires aux progrés des Etudiants de l'Ecole. Le lieu permet :
  • Une étude spécifique (et sereine) des Kata de Judo (pour deux ou quatre personnes).
  • Un approfondissement du travail des Armes.
  • Un type d'entraînement qui, en Judo, en Ju-Jutsu, ou dans la pratique des Armes, répond exactement aux exigences ponctuelles propres au cursus de chaque étudiant.

Mais aussi le lieu, modulable en salle de théorie, est l'opportunité :
  • D'assister à des projections de documents filmés, à des conférences
  • De réunir les nombreux Moniteurs de l'Ecole
  • De lire, d'écrire, de réfléchir
  • De préparer les Cours
  • De rire

:: Centre Autonome ::

L'important reste que cet espace est à l'entière disposition des enseignants et des enseignés. Car c'était bien là un autre projet du Fondateur de l'Ecole, celui qui, par idéal, entendait que les étudiants puissent quand ils le veulent, et comme ils le veulent, bénéficier d'un espace qui est le leur, un espace où ils peuvent se perfectionner comme l'entendent leur besoin, leur désir, leur propre responsabilité et leur propre liberté !